Staff Planète Le blog jeunes et ville durable

En Chine, créer une ville « durable » de 117 km² en seulement 3 mois…

L’auteure de cet article nous fait partager ses expériences pour le montage d’un projet de ville durable en Chine.

Suite à mon premier billet intitulé « Être urbaniste en Chine : entre rêve et réalité » exposant mon environnement de travail, plusieurs lecteurs attendaient la suite concernant mon expérience professionnelle et notamment les différents projets urbains sur lesquels j’ai pu travailler.

Parmi tous ces projets, un m’a particulièrement marqué et ce pour plusieurs raisons. Le en question portait sur la planification d’une « Livable Healthy  » de 117km2. L’envergure, la rapidité mais aussi la compétition associées à ce gigantesque projet sont les raisons pour lesquelles ce dernier représente une de mes plus enrichissantes expériences professionnelles Chinoises.

Une des particularités de ce projet était que nous étions en concurrence avec 3 autres compagnies : une société de Pékin, une de Sydney et Tongji Intitute and University (). En , il est en effet de plus en plus rare que les grands projets urbains soient placés sous le signe de la compétition. C’est une pression mais surtout une excitation supplémentaire tout au long de la réalisation du projet. Côté logistique, nous avions 3 mois pour concevoir ce projet de ville « saine et habitable » et je faisais partie d’une équipe constituée de 5 urbanistes. Lorsque l’on m’a annoncé la superficie du projet, j’ai tout d’abord douté de mes capacités en mathématiques (en , l’unité est le square kilometers, il est donc nécessaire de faire une petite conversion), puis après avoir demandé confirmation, j’ai [commencé] à réaliser ! 3 mois (heures supplémentaires comprises !) pour créer une petite ville (comparée à l’échelle du pays) : une nouvelle dimension, une réelle excitation, un nouveau challenge, bref : « On commence quand ?? »

Le projet se trouve dans la province du Henan, à 15km à l’ouest du centre-ville de Zhengzhou. L’agglomération de Xingyang (au sein de laquelle se situe le projet) compte plus de 590 000 habitants et s’étend sur environ 908km2. Elle est considérée comme le de l’ouest de Zhengzhou.

1

Un projet en Chine se déroule toujours selon différentes étapes successives : diagnostic transversal et approfondi du site, redéfinition de la demande du client, élaboration des concepts et enjeux clés, études de cas nationales mais surtout internationales, réalisation de plans de développement dessinés puis informatisés, zoom et détail de chaque zone, sélection d’images de référence et enfin intégration d’images aériennes « Bird’s eye view » du projet, réalisées par une société spécialisée [...].

Suite au diagnostic détaillé du site, aux déséquilibres territoriaux soulevés et à la redéfinition de la commande du client (créer une ville à tendance « durable »), notre projet s’est articulé autour de différentes stratégies en fonction des multiples composants urbains :

  • Economie : Promouvoir un développement durable et sain à travers l’implantation d’industries liées à la et au domaine médical.
  • Logement : Développer une communauté destinée aux retraités, une dédiée au bien-être, une écologique, une tournée vers le sport et une série de communautés liées à la santé afin de créer un modèle d’espace de vie sain.
  • Services de santé : Créer un véritable centre médical régional de large envergure.
  • Education : Implanter des établissements scolaires offrant un large choix de formations destinés à tous les âges et pour tous les niveaux.
  • Culture, divertissement et loisirs : Construire un large lieu de rassemblement culturel et scientifique. Allier loisirs et culture.
  • Transports : Créer un véritable nœud ferroviaire urbain associé à un efficace réseau de en commun.
  • Espaces publics : Faire de l’écologie le fondement de la ville, à travers une réflexion sur l’agencement rationnel des places urbaines, des parcs, du système hydraulique et bien d’autres éléments constitutifs de l’espace public.
  • Environnement, énergie et écologie : Optimiser le développement industriel par le biais des nouvelles économies d’énergie mais aussi par une sensibilisation à ces nouvelles énergies dites renouvelables.

Pour lire la suite de l’article, rendez-vous sur le site Urbanews.fr

Article de Christelle, publié le 27 Janvier 2015

Image à la une: Urbanews.fr

 


+ trois = 6

Détails de l'article

Posté le : 29 janvier 2015

Par :

Commentaires: 0

Thématiques

International, Urbanisme