Staff Planète Le blog jeunes et ville durable

Les algorithmes seront les nouveaux urbanistes

« Les bases de données statistiques et le Big Data sont devenus des outils essentiels pour l’urbaniste, ne serait-ce que pour connaître et mieux appréhender un territoire. Des données socio-économiques aux flux de population en passant par la cartographie, les NTIC permettent de tout connaître d’une ville avant même d’y mettre les pieds. Néanmoins, ces données, ces algorithmes répondent-ils vraiment à toutes les problématiques urbaines et environnementales? »

Corentin Greuez

Géographe/Urbaniste Consultant – Staff Planète

_________________________________________________________

Un titre provocateur mais une réalité qui pourrait changer la donne et faire évoluer le métier d’ dans les prochaines années.

Cartographie de l’activité cellulaire lors du Real Time Rome (crédits : DR)Cartographie de l’activité cellulaire lors du Real Time Rome (crédits : DR)

Le Big Data et le traitement de ses données vont révolutionner les processus de décisions et la façon dont les urbanistes, et tous les acteurs de la Ville, travailleront demain. La connaissance approfondie des éléments urbains et des données statistiques sont les outils qui aideront les décideurs à définir les politiques urbaines et les choix stratégiques pour le développement des territoires.

Connaitre en temps réel les consommations énergétiques, les déplacements, la typologie de la population (âge, sexe, revenus, taux d’équipements, habitudes de consommation, etc.) ou encore l’occupation foncière sera d’une aide considérable pour les urbanistes dans le choix des équipements, le nombre de à construire, l’emplacement des éléments urbains, la réorganisation des transports collectifs ou encore la avec les habitants.

Toutes ces données regroupées dans le Big Data nécessitent un traitement de l’information qui passe par la définition d’un algorithme, indispensable dans l’aide à la décision, qui apportera la solution optimale (et non parfaite) aux décideurs et aux gestionnaires.

Ainsi, en fonction des résultats, il sera possible d’identifier les besoins de la population et de les anticiper : doit-on construire une école car la population à tendance à rajeunir dans un quartier ou plutôt y implanter des services pour une population vieillissante ? Quel volume peut-on construire sur une parcelle afin de ne pas surcharger les réseaux énergétiques existants ? Doit-on ajouter ou supprimer une ligne de bus, déplacer l’arrêt ou changer le trajet de la ligne ? Voici le genre de problématiques urbaines qui peuvent être résolues grâce à un algorithme bien ficelé. D’autant plus que l’analyse est prédictive et permet donc à la collectivité d’anticiper les futurs besoins des habitants et des usagers.

Des travaux dans votre rue dans une semaine ? Pas de souci, l’algorithme peut prévoir d’envoyer un message aux riverains et d’indiquer que la route sera barrée dans les applications GPS.

Une concertation longue et difficile ? Les réseaux sociaux ou autres plateformes de collaboration permettront de faire ressortir des mots-clés qui traduiront les envies et les besoins de la population afin de mieux prendre en compte les avis de chacun et d’avoir un projet au plus proche des attentes des habitants.

La liste d’exemples de ce type peut être infinie. Le tout, toujours facilité par des algorithmes. Le travail de récupération de l’information et de traitement de cette dernière étant effectué par ceux-ci. Seule leur interprétation sera à la charge de l’urbaniste.

Les ingénieurs de chez Cisco ou IBM ne seront pas les urbanistes de demain mais leur travail sera indispensable pour celui des urbanistes qui auront toutes les cartes en main pour prévoir, choisir et décider de l’évolution urbaine d’un territoire.

Auteur: Pierre Tardy

Publié le 20 Mai 2015

Disponible sur le site Urbanews

Photo à la une: Facebook – Page du cabinet Urbéo Lyon

 

  • Virtual Private Servers dit:

    Posté le : 24 mars 2017


    En effet, des multiples singuliers d’impressions de ciment sur papier, realises par les editions Multiples Un sur une proposition de Rudy Ricciotti, seront montres a cette occasion. Répondre

  •  


    + sept = 12

    Détails de l'article

    Posté le : 27 mai 2015

    Par :

    Commentaires: 1

    Thématiques

    Innovation, Société, Urbanisme